Actualités

 

Prochaines manifestations scientifiques

MISSIVA 4 

Colloque international « Écrire au monastère, écrire du monastère. Lettres de femmes dans l’Europe médiévale (VIIIe-XVe siècle) » / «Escribir al monasterio, escribir desde el monasterio. Cartas de mujeres en la Europa medieval (siglos VIII-XV)» / «Escrever ao mosteiro, escrever do mosteiro.
Cartas de mulheres na Europa medieval (séculos VIII-XV)». 

 

Université de Porto, Portugal,  28-29 septembre 2021

Coordination scientifique : Maria do Rosário FERREIRA (Universidade de Coimbra, SMELPS-IF/FCT), José Carlos Ribeiro MIRANDA (Universidade do Porto, RGRPS-IF/FCT), Ángela MUÑOZ FERNÁNDEZ (Universidad de Castilla la Mancha), Hélène THIEULIN-PARDO (CLEA/Sorbonne Université)

Organisation : CLEA (EA 4083), Sorbonne UniversitéLECEMO (EA 3979), U. Sorbonne Nouvelle-Paris 3Textes et Cultures (EA 4028), Université d’Artois, Proyecto Munarqas (I+D PGC2018-099205-B-C21), EHEHI (Casa de Velázquez, Madrid), SMELPS- Institut de Philosophie, IF/FCT (PEstC/FIL/UI0502, Universidade do Porto)

Dans le cadre du programme de recherche « MISSIVA : Lettres de femmes dans l’Europe médiévale (Espagne, France, Italie, Portugal, VIIIe-XVe siècle) », nous organisons une quatrième rencontre qui s’intéressera plus spécifiquement aux lettres que les femmes médiévales écrivirent depuis le monastère ou qu’elles adressèrent au monastère. On interrogera, d’une part, les échanges épistolaires entre les religieuses ou abbesses et le monde extérieur, ou encore les lettres écrites par des femmes nobles ou des membres de la famille royale séjournant de façon plus ou moins longue dans un établissement religieux. On se demandera, d’autre part, qui sont les femmes qui entretiennent une correspondance avec un monastère et dans quel but.

L’enquête portera donc sur un éventail de situations varié et pourra faire apparaître diverses thématiques :

  • La réflexion d’ordre intellectuel, religieux ou mystique ; quelles sont les épistolières et quels sont les débats abordés ? que révèle la correspondance des femmes avec leur confesseur ?
  • La correspondance privée et/ou d’ordre familial traitant de l’éducation, de la transmission de savoirs pratiques, ou encore de la vie de la communauté religieuse ; quels sont les sujets abordés ? quels sont les destinataires des lettres ? que peuvent révéler ces correspondances de la vie de la communauté religieuse et de ses relations avec le siècle ?
  • La correspondance des femmes de la noblesse concernant la gestion de leur patrimoine en leur absence et à distance ; de quels relais disposent-elles ? à qui s’adressent-elles et dans quelle mesure peuvent-elles administrer leur patrimoine depuis le monastère ?
  • L’intervention des femmes, notamment liées à la famille royale, dans les affaires publiques, voire diplomatiques, depuis un établissement religieux ; quel pouvoir peuvent exercer les femmes depuis le monastère ?
  • L’intervention des femmes dans la vie de l’ordre, dans la fondation de chapelles ou de monastères, ainsi que dans la préservation de la mémoire des défunts ; comment interviennent-elles dans ces divers domaines ? que révèle leur correspondance de leurs activités de mécénat ou de gestion de la mémoire familiale ou dynastique ?

Voir le programme du colloque